coree-du-sud guide

Pourquoi voyager en Corée du Sud ?

La Corée du Sud commence à se faire connaître et à susciter l’intérêt des touristes Français et du monde entier. Si voyager en Corée du Sud est une chose que vous envisagez sérieusement alors laissez moi vous convaincre !

Je vous parlerai également de points de vigilance car il est primordial de connaître également les aspects négatifs afin de faire un choix éclairci.

5 raisons pour lesquelles il est impératif de voyager en Corée du Sud :

La gastronomie coréenne

L’emploie du mot gastronomie est un peu réducteur, toute la cuisine coréenne est un dépaysement et une découverte merveilleuse.

Il est vrai qu’il existe des restaurants coréens en France mais il est difficile d’y tester toute la variété des mets coréens. Qui plus est, le coût n’est pas le même et le goût peut différer. Vous allez être étonné par le prix des plats notamment pour la quantité et la qualité de votre repas.

Outre les restaurants, il est recommandé de goûter la Street Food.

La sécurité et la sûreté de la Corée

Cela pourrait sembler être pour un mythe mais non, le vol d’effets personnels n’est pas monnaie courante au pays du matin calme. Vous ne verrez pas de vols à l’arraché et n’entendrez pas d’annonces dans les transports en commun vous sommant de faire attention à vos effets personnels.

Cela est sûrement dû aux caméras de sécurité présentes partout, à une politique de tolérance zéro, à l’éducation et à la mentalité de la population mais ça fait du bien de se sentir en sécurité.

Points de vigilance

Toutefois nous ne sommes pas dans le monde des bisounours, la Corée comme tout pays sur cette planète peut être une terre hostile pour les femmes.

On vous recommande de faire attention à votre consommation d’alcool. N’acceptez pas les verres d’étrangers, ne laissez pas le vôtre sans surveillance. La drogue est monnaie courante dans les clubs.

Si on se sent en sécurité dans la rue, ce n’est pas le cas aux toilettes, dans les hôtels… En effet, le pays a été secoué par plusieurs scandales de caméras cachées et les vidéos prises à l’insu de femmes étaient à destination de sites illégaux.

Sans tout pays, il faut faire attention mais je vous rassure, une femme est plus en sécurité en Corée qu’en France (grandes villes).

Tout est en anglais et facilité pour les touristes

La Corée du Sud s’est ouvert sur l’étranger. Et le gouvernement à montrer son souhait d’attirer des touristes en mettant tout en oeuvre pour accueillir des touristes. Presque tout est en anglais et lors des périodes estivales des agents dont dispatchés à travers la ville pour renseigner les touristes. On en voit surtout aux points touristiques de la capitale.

Les stations de métro sont écrites également en anglais, la majorité des menus sont aussi disponibles en anglais.

Avant le tourisme, la présence de l’armée américaine est l’une des causes de la présence de l’anglais dans les plus grandes villes du pays.

Modernité des transports et équipements en Corée du Sud

Voyager au sein du pays est très facile.  Vous pouvez prendre le train et le bus sans embûche. Des personnes sont également disponibles en gare pour vous aider à prendre votre titre de transport.

Cela se corse en fait lorsque vous vous rendez en campagne en zone rurale, il vous faudra quelques notions de coréen.

Les  bâtiments publiques et les logements sont également modernes. Les séjours en Corée du Sud sont par conséquent confortables.

 

Traditions et authenticité fortes

La Corée du Sud est ouverte que depuis peu aux étrangers. Même si le tourisme est en plein boom, la population reste authentique. Les Coréens sont également très fiers de leurs traditions et sont engagés dans la transmission de leur héritage culturel. Cela est notamment une conséquence de l’occupation japonaise. Je vous conseille d’ailleurs de visiter le Musée National de l’Histoire Contemporaine de Corée situé à Séoul. Vous pouvez bénéficier d’une visite gratuite guidée français de ce Musée National de l’Histoire Contemporaine de Corée par guide l’acteur et l’auteur Fabien Yoon.

 

 

Auteur de l’article : Marieme H.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *